• Les longs métrages 2016 - Une semaine et un jour

    "Une semaine et un jour" de Asaph Polonsky

  • Les longs métrages 2016 - Amama

    "Amama" de Asier Altuna

  • Les longs métrages 2016 - Ixcanul

    "Ixcanul" De Jayro Bustamante

  • Les longs métrages 2016 - Guibord s'en va t'en guerre

    "Guibord s'en va t'en guerre" de Philippe Falardeau

  • Les longs métrages 2016 - Isola

    "Isola" de Fabianny Deschamps

  • Les longs métrages 2016 - Mimosas

    "Mimosas" de Oliver Laxe

  • Les longs métrages 2016 - Voir du pays

    "Voir du pays" de Delphine Coulin et Muriel Coulin

  • Les longs métrages 2016 - Le Voyage au Groenland

    "Le Voyage au Groenland" de Sébastien Betbeder

  • Les longs métrages 2016 - Diamond island

    "Diamond island" de Davy Chou

  • Les longs métrages 2016 - Ma'Rosa

    "Ma'Rosa" de Mendoza

  • Les longs métrages 2016 - Folles de joie

    "Folles de joie" De Paolo Virzi

Dimanche 9 octobre

Ciné d'ici par "MOSAIC"

Mention tres bienProjection du film Mention très bien, réalisé dans le cadre de l'atelier " Vidéo-citoyenneté " organisé par Mosaic, à l'initiative de la Fédération des MJC Drôme-Ardèche. Six jeunes agés de 14 à 17 ans ont participé au choix du thème, à l'écriture du scénario et au tournage. " Un groupe d'adolescentes installées tranquillement sur un banc, profitant des derniers jours de vacances, sont interpelées par une étrangère ; elles la suivent jusqu'à son domicile…".

Dimanche 9 14:30  Espace de la Gare - Entrée libre

Ouverture de la semaine des longs metrages

Espace de la Gare → 16:00

portraits de femmes

Ixcanul

De Jayro Bustamante

Guatemala – 2015 – Fiction – 1h33

ixcanulAvec María Mercedes Coroy, María Telón, Manuel Antún
Maria, jeune Maya de 17 ans, vit avec ses parents dans une plantation de café sur les flancs d'un volcan, au Guatemala. Elle voudrait échapper à son destin, au mariage arrangé qui l'attend pour sauver la plantation. La grande ville dont elle rêve va lui sauver la vie. Mais à quel prix ?… Ce premier film du Guatemala, primé au festival de Berlin, happe notre intérêt. Des paysans à la survie difficile, accrochés à leur terre, font des offrandes à un volcan comme à un dieu. ◆ Le dépaysement, la beauté des images, mais aussi des sentiments, en font un film qui marque.

Dimanche 9 à 16:00 Espace de la Gare - Mardi 11 à 10:10 Le 7e Art
Avant-première et débat

portraits de femmes

Les vies de Thérèse

De Sébastien Lifshitz

France – 2016 – Documentaire – 55'

Les Vies ThereseAvec Thérèse Clerc
Thérèse Clerc, grande figure du militantisme de la fin du XXe siècle jette un regard tendre et lucide sur sa vie, ses combats, ses amours. De l'avortement à l'égalité des droits entre les hommes et les femmes en passant par les luttes homosexuelles, elle a été de toutes les batailles. Un film d'émotion et d'intelligence, un portrait saisissant de vie. Sébastien Lifshitz a réalisé en 2012 Les Invisibles présenté en Sélection Officielle au Festival de Cannes et César du Meilleur Documentaire. ◆ Sélection Quinzaine des réalisateurs 2016.

Dimanche 9 à 21:00 Espace de la Gare
Débat

portraits de femmes

Voir du pays

De Delphine Coulin et Muriel Coulin

France – 2016 – Fiction – 1h42

Voir du paysAvec Soko, Ariane Labed, Ginger Romàn
Deux jeunes femmes, Aurore et Marine, engagées dans l'armée française, reviennent d'Afghanistan. Avec leur section, elles passent trois jours à Chypre, dans un bel hôtel, au milieu des touristes en vacances, pour ce que l'armée appelle un sas de décompression, où on va les aider à oublier la guerre. Mais on ne se libère pas de la violence si facilement. Voir du Pays est tiré du roman éponyme écrit par Delphine Coulin, à qui l'on doit également Samba pour la France, adapté au cinéma en 2014 sous le titre Samba. ◆ Sélection Un certain Regard 2016 / Prix du meilleur scénario.

Dimanche 9 à 21:00 Espace de la Gare

portraits de femmes

Folles de joie

De Paolo Virzi

Italie / France – 2016 – Fiction – 1h58

folles de joiesAvec Valeria Bruni Tedeschi, Micaela Ramazzotti, Bob Messini
Beatrice Morandini Valdirana, mythomane et volubile, et Donatella Morelli, enfermée dans son mutisme, se rencontrent alors que tout dans la vie les opposait. Bousculées par la vie et les hommes, elles décident de prendre la fuite sur les routes italiennes. Exubérante et radieuse face à l'émouvante Micaela Ramazzotti, Valeria Bruni Tedeschi donne un formidable grain de folie à ce road-movie réconfortant, sorte de croisement entre La Dolce Vita et Thelma et Louise. Le film oscille entre rires et larmes, proche du grand cinéma italien de Dino Risi et Luigi Comencini. ◆ Sélection Quinzaine des réalisateurs 2016.

Dimanche 9 à 21:00 Cinéma Le 7e Art

 

pages-logos-2015 2